Ensemble, un seuil a été franchi.

Près de 70 entreprises investies dans les filières alimentaires de la métropole parisienne se sont retrouvées lundi 14 mars à Saint-Denis pour découvrir et se faire découvrir par d’autres acteurs professionnels. En une seule après midi, plus de 500 rendez-vous d’affaires ont été menés, des partenariats commerciaux se sont amorcés, des projets de développement et de coopération se sont noués.

  • Vue d'ensemble
    Vue d'ensemble
  • Graines del païs
    Graines del païs
  • GIE Produits de Normandie
    GIE Produits de Normandie
  • L'olivetta
    L'olivetta
  • Le Chapelier fou
    Le Chapelier fou
  • Le garde-manger
    Le garde-manger
  • Scop TI
    Scop TI
  • La spiruline de Beauce
    La spiruline de Beauce

Même si la qualité de l’alimentation est un sujet montant dans la société, particulièrement sensible pour une large part de la population, mobiliser des professionnels qui rejoignent cette exigence sur une demie journée est loin d’être évident. Leur engagement requiert un temps précieux et la plupart d’entre eux se retrouve de moins en moins dans des organisations professionnelles corporatistes. La mobilisation des participants à « Alimentons-nous » est donc en soi un long travail de terrain qui a été conduit pendant plusieurs mois par l’équipe de Minga et ses adhérents, les agents du territoire de Plaine Commune, de la ville de Saint-Denis, de la région Île de France et du département de la Seine-Saint-Denis.

Ce qui s’est joué le 14 mars, c’est une culture du gré à gré entre humains qui se présentent, égaux autour d’une table, sans promesse mais avec l’engagement d’être présent et disponible à l’autre.

Entre professionnels, ce qui s’échange et se discute alors dessine en creux les contours d’une politique alimentaire urbaine de qualité. Une politique qui ne se fonde pas sur des normes qui réduisent l’alimentation à une marchandise industrielle detérritorialisée, mais bien sur une coopération des métiers qui considèrent qu’un aliment est un produit sensible qui nous relie à notre humanité.

Des graines ont été semées ce 14 mars. Nous sommes persuadés qu’elles donneront des fruits multiples, à commencer par dégager une vision de l’avenir qui ne soit pas forcément synonyme de régression démocratique. Tout cela est une affaire de goût, de goût des autres qui se travaille ensemble.

A l’an prochain et d’ici là, alimentons-nous, alimentons la démocratie.

Minga, faire ensemble

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone